ENSEIGNEMENT SUPÉRIEUR & APPRENTISSAGE

Universités, filières, enseignants-chercheurs, frais de scolarité, ... Qu'en disent-ils ?

Emmanuel MACRON

  • Faire de la France le leader mondial de la recherche sur le réchauffement climatique et la transition environnementale.
  • Donner aux universités la possibilité de déployer librement leur offre de formation et la liberté de recruter eux-mêmes leurs enseignants-chercheurs.
  • Permettre aux universités et aux grandes écoles de diversifier leurs sources de financement.
  • Construire 80 000 logements pour les jeunes.
  • Élargir les horaires d’ouverture de leurs bibliothèques.
  • Réinstaller  les bourses au mérite pour les étudiants titulaires d’une mention « Très Bien » au baccalauréat.
  • Création de 100 000 places supplémentaires dans de nouvelles filières courtes professionnalisantes.
  • Garantir une meilleure transition de l’enseignement secondaire vers le supérieur.
  • Rendre l’apprentissage plus attractif pour les entreprises comme pour les jeunes (aide unique, démarches simplifiées, contrat d’alternance unique).
  • Préparation à l’alternance à la fin du collège.
  • Lutter contre les discriminations et imposer des critères de diversité dans le recrutement des apprentis.

Marine LE PEN

  • Augmenter de 30 % le budget public de la recherche (pour le porter à 1 % du PIB).
  • Transférer aux établissements supérieurs d’enseignement général et professionnel la charge de trouver une offre de stage à chaque étudiant.
  • Abroger les dispositions de la loi Fioraso qui permettent de restreindre l’enseignement en français dans les universités.
  • Rétablir l’égalité réelle et la méritocratie en refusant le principe de « discrimination positive ».
  • Refuser le tirage au sort comme moyen de sélection. Revaloriser les bourses au mérite. Défendre le modèle d’enseignement supérieur français, qui passe par la complémentarité de l’université et des grandes écoles.
  • Développer massivement l’alternance.
  • Renforcer le réseau des écoles et des lycées français partout dans le monde.

François FILLON

  • Faire de l’enseignement professionnel une vraie voie d’excellence confiée aux régions. Conserver le caractère national des diplômes mais autoriser les régions à faire des adaptations en fonction des besoins locaux.
  • Laisser la liberté aux universités de créer des filières d’excellence, de définir et de mettre en œuvre elles-mêmes les règles d’admission en master.
  • Laisser aux établissements la liberté de choisir leur structure, leurs partenaires, en simplifiant le dispositif législatif. Assouplir le recours au statut de « grand établissement ».
  • Redonner à l’agence nationale de la recherche (ANR) les moyens de financer des projets à caractère original et innovant et donner une nouvelle impulsion aux investissements d’avenir et au soutien dans la durée des projets d’excellence.

Jean-Luc MÉLENCHON

  • Réorganiser les grands instituts publics de recherche, garants des recherches d’intérêt général et supprimer l’ANR.
  • Créer, dans chaque université, une université populaire, ouverte à tous et chargée d’organiser le lien entre les chercheurs et la population.
  • Refonder le financement de l’enseignement supérieur et de la recherche pour favoriser les financements pérennes.
  • Créer une nouvelle section économie et société du Conseil national des universités.
  • Appuyer l’enseignement professionnel public, arrêter les fermetures de classes et de lycées professionnels et augmenter le nombre d’établissements.
  • Rétablir le bac professionnel en quatre ans.
  • Développer les cursus courts dans l’enseignement supérieur et encourager la poursuite d’études après un bac professionnel ou technologique.
  • Ouvrir au moins un lycée professionnel maritime dans chaque département littoral en métropole et département ou territoire d’Outre-mer.

Benoit HAMON

  • Faire de l’enseignement supérieur et la recherche une priorité budgétaire, en y investissant 1 milliard d’euros supplémentaire par an.
  • Reconnaître l’engagement associatif ou civique des jeunes.
  • Proposer à tous les élèves des collèges et lycées de rencontrer des entrepreneurs sociaux, des dirigeants ou des bénévoles associatifs et de faire un service civique au cours de leur cursus.
  • Rendre possible la validation du premier semestre de l’université avec l’expérience d’un service civique ou d’une expérience longue de bénévolat.
  • Favoriser la création d’universités populaires sur tout le territoire, et ouvrir des universités d’été dans chaque campus.
  • Créer 7 500 emplois dans les universités et les laboratoires, revaloriser de 10 % la rémunération des universitaires et chercheurs en début de carrière.

Nicolas DUPONT-AIGNAN

  • Restituer à l’État la gestion de la masse salariale des fonctionnaires d’état affectés dans les universités.
  • Accès gratuit à l’enseignement supérieur ainsi que la gratuité des concours.
  • Multiplier les bourses sur concours pour les jeunes de milieu modeste.
  • Abroger la disposition de la loi Fioraso prévoyant la « spécialisation progressive » en licence.
  • Doubler le nombre d’heures de cours sur les deux premières années universitaires, avec une obligation de présence effective.
  • Revaloriser les carrières dans l’enseignement supérieur et la recherche, et repenser le recrutement et la promotion des enseignants-chercheurs.
  • Créer une licence pluridisciplinaire pour les professeurs des écoles.
  • Exonérer de cotisations les emplois étudiants.
  • Plafonner les frais de scolarité et multiplier les logements étudiants.
  • Former les futurs ingénieurs et chercheurs à la question du brevet.

Jean LASSALLE

  • Développer la recherche sur le stockage de l’énergie solaire.
  • Construire des centrales solaires.
  • Autoriser l’autonomie énergétique des particuliers et entreprises.
  • Développer la captation des énergies marines sur l’ensemble de nos espaces maritimes.
  • Financer la rénovation énergétique des bâtiments selon les économies réelles constatées.
  • Piloter avec un outil de suivi les consommations d’eau et énergie de tout bâtiment public.
  • Taxer le dumping environnemental.
  • Appliquer une taxe carbone au kérosène.
  • Aplanir, en concertation avec nos voisins directs, les écarts de fiscalité entre carburants essence et diesel.
  • Créer une Autoroute de la Mer, de la Manche à l’Atlantique et en Méditerranée, pour décharger nos routes des poids lourds.
  • Cesser de retirer un point sur le permis de conduire pour un excès de vitesse de moins de 5 km/h.
  • Renouveler les programmes de l’enseignement agricole : bio, terroir… En faire des pôles d’innovation.

Philippe POUTOU

Le / la candidat(e) n’a pas exprimé clairement, sur son site internet de campagne, de proposition sur ce thème.

François ASSELINEAU

  • Lancer des états généraux de la formation et de l’aide à l’innovation.

  • Restaurer l’indépendance et la liberté des chercheurs et des enseignants-chercheurs.

  • Suppression de l’Agence Nationale de la Recherche.

  • Mettre fin à la complexification administrative croissante.

  • Sauvegarder le faible coût des études et l’accès à tous à l’université.

  • Revaloriser le doctorat et les grilles salariales des acteurs de l’enseignement et de la recherche.

  • Refuser les grilles d’évaluation anglo-saxonnes et le monopole de l’anglais.

  • Réduire la précarité dans l’enseignement et la recherche en lançant une politique de recrutement ambitieuse.

Nathalie ARTHAUD

Le / la candidat(e) n’a pas exprimé clairement, sur son site internet de campagne, de proposition sur ce thème.

Jacques CHEMINADE

  • Doubler le financement de l’ « ERASMUS + ».
  • Donner aux étudiants des premiers cycles universitaires un encadrement comparable à celui qui existe dans les classes préparatoires ou les IUT.

  • Des passerelles seront créées entre filières et niveaux de formation, notamment entre filières générales et professionnelles.

  • Mettre fin à la rente d’une caste avec la propagation d’une méthode créatrice à chaque niveau des enseignements.

Les autres thématiques

Enter your keyword