RETRAITE, FIN DE VIE

Age légal de départ, régimes, cotisations, revalorisation, compte pénibilité, EPHAD, ... Qu'en disent-ils ?

Emmanuel MACRON

  • Créer un système universel de retraites où un euro cotisé donne les mêmes droits, quel que soit le moment où il a été versé, quel que soit le statut de celui qui a cotisé.
  • Pouvoir connaître en temps réel ses droits.
  • Permettre mieux choisir son âge de départ.
  • Garder un un régime par répartition.
  • L’âge légal de la retraite reste 62 ans.
  • La réforme des retraites ne commencera à s’appliquer qu’au cours de la législature suivante.
  • Porter au-delà de 900 euros par mois, le minimum vieillesse.
  • Développer les solutions d’hospitalisation à domicile et de maintien à domicile.
  • Relancer le recensement des logements accessibles et/ou adaptés.
  • Faciliter les démarches administratives que réalisent les aidants pour leurs aînés.
  • Permettre le don de RTT entre collègues pour les aidants dans les entreprises.
  • Encourager les solutions de télémédecine dans les EPHAD, les maisons de santé et les centres gériatriques.
  • Développer la « Silver Economie », en lien avec la Banque Publique d’Investissement.

Marine LE PEN

  • Fixer l’âge légal de la retraite à 60 ans avec 40 annuités de cotisations pour percevoir une retraite pleine.
  • Revaloriser le minimum vieillesse.

François FILLON

  • Faire passer progressivement l’âge légal à 65 ans.
  • Poursuivre l’harmonisation des règles entre les régimes publics et privés. S’agissant des régimes spéciaux d’entreprises, les nouveaux entrants seront affiliés au régime général.
  • Abroger le compte pénibilité.
  • Encourager le développement des formes innovantes de financement de l’aide à l’autonomie.
  • Lancer une grande campagne nationale pour financer la recherche sur la maladie d’Alzheimer.
  • Lancer un plan de professionnalisation des aides à domicile intégrant le développement des nouvelles technologies et la recherche d’une efficacité accrue des services.
  • Faire de l’aide aux personnes âgées une priorité de l’engagement de service civique.

Jean-Luc MÉLENCHON

  • Restaurer le droit à la retraite à 60 ans à taux plein, ramener la durée de cotisation pour une retraite complète à quarante ans.
  • Revaloriser les pensions de retraite au niveau du smic pour une carrière complète et porter le minimum vieillesse au niveau du seuil de pauvreté.
  • Assurer le financement durable des régimes de retraites solidaires, intergénérationnelles et par répartition.
  • Réduire le reste à charge de 500 euros par mois pour les personnes en établissement et augmenter de 50 % le montant de l’APA.
  • Former, qualifier et recruter en nombre suffisant le personnel nécessaire, soit au moins 100 000 personnes.
  • Développer un réseau public de maisons de retraite avec des tarifs harmonisés et accessibles, créer 10 000 places par an en EHPAD publics pendant cinq ans.

Benoit HAMON

  • Prendre en compte la pénibilité dans le calcul des retraites.

Nicolas DUPONT-AIGNAN

  • Réaffecter 8 milliards de contribution nette au budget de l’Union Européenne au financement des petites retraites soit une augmentation de 100 € par mois pour les 6 millions de retraités touchant les pensions les plus modestes.
  • Indexer les retraites à minima sur l’inflation pour augmenter les retraites chaque année.
  • Maintenir l’âge minimum de départ à la retraite et la durée de cotisations aux niveaux actuels.
  • Développer les structures de soins palliatifs.
  • Élargir les conditions d’accès à la CMU pour les plus de 65 ans.
  • Mettre fin aux abus liés à l’ASPA pour les étrangers en situation régulière.
  • Moderniser notre système de retraites en instaurant un unique organisme pour tous et un système unique à points pour les nouveaux cotisants.
  • Rétablir complètement la 1/2 part fiscale pour les veuves.
  • Adapter les logements des plus anciens pour leur permettre de rester chez eux.
  • Améliorer le réseau de soins libéraux.
  • Développer la « silver économie ».
  • Augmenter les effectifs des aides-soignants et des aides médicaux psychologiques en EHPAD.

Jean LASSALLE

  • Augmenter le minimum vieillesse de +200 € / mois.
  • Ouvrir des droits à la retraite quelle que soit la durée travaillée, non plus seulement en trimestres.
  • Ne plus inciter au départ une fois atteint l’âge de la retraite.
  • Abolir les régimes spéciaux en matière sociale.
  • Aligner les régimes sociaux des parlementaires (chômage, retraite) sur le droit commun.

Philippe POUTOU

Le / la candidat(e) n’a pas exprimé clairement, sur son site internet de campagne, de proposition sur ce thème.

François ASSELINEAU

  • Consolider le système de retraite par répartition.
  • Inscrire dans la Constitution le principe de la retraite par répartition et celui d’une retraite minimale pour assurer à chacun une existence convenable.
  • Réexaminer, de façon générale et complète, la question des retraites dans un cadre dégagé des instructions européennes.
  • Arrêt immédiat de l’augmentation du nombre d’annuités (plafonné à 41) et du report de l’âge légal.

Nathalie ARTHAUD

  • Rétablir l’âge légal de départ à la retraite à 60 ans.
  • Création d’une pension de retraite minimum de 1.800 euros net par mois, identique au montant du salaire plancher.
  • Indexer la revalorisation des pensions sur le coût de la vie.

Jacques CHEMINADE

  • Revalorisation de toutes les retraites et pensions. Le niveau minimum de toutes les retraites doit être rapidement revalorisé au niveau du SMIC.
  • Augmenter tout de suite de 100 euros par mois l’allocation de solidarité aux personnes âgées.
  • Proposer que les médecins du travail, assistés par les inspecteurs, établissent eux-mêmes et de façon incontestable les situations de pénibilité.

Les autres thématiques

Enter your keyword